Nerf vague et mémoire de l’eau

La mémoire de l’eau a été étudiée par Jacques Benveniste. Ses travaux ont été repris par Luc Montagnier, Prix Nobel physiologie ou médecine en 2008 pour la découverte du VIH (sida).

Cette étude reste toujours très controversée malgré des éléments de preuves significatifs.

Nous allons envisager que nos traumas passés peuvent altérer la libre circulation de l’eau cellulaire.

Ils nous coupent de l’espace-temps présent en nous empêchant d’avancer.

Les libérations du nerf vague peuvent débloquer les flux d’eau stagnants,  impactant le flux vital  et notre capacité à aller de l’avant dans la vie.

L'eau circule dans la nature en vortex

La nature utilise le mouvement résultant des tourbillons énergétiques (vortex) et des courbes naturelles. Lorsque l’eau dévale les pentes en cascades cela lui procure de l’oxygène et des minéraux.

Elle est pénétrée par les champs magnétiques vitaux de la Terre et aussi par l’énergie des infrarouges lointains en provenance du Soleil.

Cela donne une eau vivante hautement énergisée, structurée, minéralisée, oxygénée et purifiée.

Les clusters d’eau hexagonaux sont semblables dans notre corps

Un vortex d’eau est un tourbillon conique.
Plus on descend à la pointe du cône, plus la vitesse est infinie. Cela génère une fluctuation de l’espace-temps et l’apparition d’électrons qui viennent de nulle part. Ce phénomène ayant été étudié sous le nom de l’effet Casimir, du nom du savant qu’il l’avait découvert.

Notre sang fonctionne de cette façon: notre cœur est irrigué par un vortex.

En conséquence, le corps restitue plus d’énergie que celle qui est calculée à travers les réactions purement physico-chimiques et calorimétriques dues à l’alimentation.

Toutes nos cellules fonctionnent de cette manière !

Nerf-vague-eau-vortex

Les masses d’eau de notre corps transportent l’information

Nerf-vague-eau-cellulaire

Les flux des masses d’eau de notre corps transmettent et amplifient l’information pour optimiser la communication cellulaire.

Plus l’eau circule librement dans son état naturel liquide, dans vos circuits, plus votre corps tout autant que votre vie sociale et affective sont cohérents et porteurs de vie.

Prenez en compte l’idée que votre véhicule corporel est votre corps d’expérience terrestre:

C’est une véritable antenne électromagnétique émettrice et réceptrice dont le rôle est d’attirer et de repousser les situations potentielles de votre vie.
Et ce, tant sur le plan physique, émotionnelle, mentale, spirituelle, selon la fréquence à laquelle vous vibrez.

L’eau est à l’image du disque dur ou du Cloud (le nuage de stockage de données).
Vos informations conscientes et inconscientes y sont enregistrées.  

En effet, Notre corps est constitué à 80% de molécules d’eau qui mémorisent et enregistrent des programmes plus ou moins bénéfiques à notre équilibre global.

Ce stockage mémoriel aqueux peut aussi provenir de l’enfance,  des mémoires transgénérationnelles ou encore des mémoires multidimensionnelles.

Le nerf vague, l’eau et les traumas

Or, les émotions non exprimées ou réprimées nécessitent une force d’inertie donc une énergie de stockage importante et inutile.

Elles sont imprimées sous forme de cristallisations (glaçons d’eau) qui rompent l’équilibre du flux vital à tous les niveaux.

Contrairement aux idées reçues la communication corporelle cellulaire se fait majoritairement depuis les perceptions sensorielles corporelles, en direction du cerveau.

Cette réalité ne peut être niée puisque nous savons aujourd’hui que 70% du flux circulant s’effectue de bas en haut.

De l’intestin au cerveau contre seulement 30% du cerveau vers l’intestin, notamment par l’intermédiaire du nerf vague ou pneumogastrique.

Sur le plan anatomique, cette innervation est le 10è nerf cranien.
Il possède une fonction spécifique dans tout le corps, végétatif (digestion, fréquence cardiaque…).

En réalité, c’est une bretelle d’autoroute avec deux voies possibles : une voie sur le devant du corps (mouvement vers l’avenir) et une voie à l’arrière du corps (passé freinant et bloquant les projets).

Ces chemins sont étroitement liés à la libre-circulation des molécules d’eau car si  les influx nerveux en provenance du nerf vague ou pneumogastrique sont ralentis, il y a coupure de la circulation du flux vital.

 

Eau-structurée-nerf-vague
Nerf-vague-mémoires-eau

Ainsi certaines personnes se retrouvent comme « arrêtées » dans le temps, vibratoirement parlant.

Elles sont bloquées dans un espace spatio-temporel où stagnent des traumas émotionnels non résolus.
Ceux-ci sont stockés dans les molécules d’eau cellulaire sous forme de cristallisations.

Parfois, ces personnes ne peuvent plus avancer ni reculer.
Cela peut faire penser à  un « burn-out » énergétique vibratoire.
Elles passent ainsi tout leur temps à tourner en rond, dans un cercle vicieux inéluctable.

Cela affecte tout autant l’équilibre de santé physique que la composante psycho-émotionnelle.

Libération du nerf vague dorsal

La M2P Champ Informationnel offre l’opportunité naturelle de remettre en route spontanément la circulation des masses d’eau par la libération spontanée du nerf vague dorsal.
La libre circulation des masses d’eau est  rétablie et le flux de vie peut ainsi circuler de nouveau librement dans l’espace corporel.

L’objectif recherché est la fluidité et l’adaptabilité renforcée face aux méandres de la vie.
Mais aussi, l’expérience croissante du moment présent car l’unité corps-âme-esprit est l’unique chemin vers une vie épanouissante.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire