Le battement de l'aile d'un papillon

Battement-aile-papillon-ondulation

Le geste correspondant au battement de l’aile du papillon consiste à lancer une pierre dans un étang pour produire des ondulations.

Ces cercles concentriques ainsi générés, se dirigent spontanément de manière centrifuge, vers l’extérieur.

Par conséquent, nous pouvons postuler que les ondulations sont l’effet secondaire de l’action principale qui est le fait de lancer la pierre dans l’eau.

Et cet effet d’entraînement peut être phénoménal, aussi vaste qu’un Tsunami …

Nous sommes, la plupart du temps complètement ignorants de cette vérité universelle appelée loi de précession.

Pourtant, cet axiome mécanique affirme simplement que tout passage à l’action, engendre automatiquement un effet secondaire, à un angle de 90 ° par rapport à notre ligne d’actions.

Quand l'abeille bat des ailes à son tour

Un autre battement d’aile du papillon,  c’est l’abeille qui se lève chaque matin, et vole inlassablement de fleur en fleur pour récupérer le nectar afin de fabriquer le miel nécessaire à son existence.

Mais, la routine de ces abeilles butineuses a un effet beaucoup plus important qui est assez peu connu.

C’est la pollinisation des fleurs qui permet aux plantes de se reproduire, en favorisant par conséquent la production d’oxygène et la nourriture.

Mais est-ce que les abeilles sont conscientes de ce noble dessein ?

Il y a de nombreuses chances pour que ce ne soit pas le cas.

Peut-être que l’ignorance de la profondeur de ce dessein pourrait avoir sauvé notre planète…

La persévérance impacte la loi de précession

Avez-vous déjà entendu parler de quelqu’un qui n’arrivait pas à s’en  tenir à une ligne de conduite précise de travail suffisamment longtemps ?

La loi de précession explique pourquoi cela se produit…

Que se passe-t-il quand vous mettez une action en mouvement ?

Les ondes émergent en direction de l’extérieur. Soudainement, depuis la gauche et la droite,  de nouvelles occasions apparaissent.

Alors, que font certaines personnes ?

Elles s’ennuient avec ce qu’elles font, et courent après les « nouvelles choses » qu’elles aperçoivent…

Le problème est qu’une fois qu’elles font cette nouvelle chose, les ondes se présentent de nouveaux de chacun des côtés de leurs lignes de mouvements d’action…

De nouveau, elles entrevoient de nouvelles opportunités qui se présentent depuis le côté et elles changent encore de direction…

Et cela est un cycle éternel !

Effectivement, il est bon d’expérimenter une grande variété de choses différentes. Cependant,  ces personnes sont en train de tourner en rond dans une « ronde  sans fin ».

Elles ne persévèrent pas suffisamment longtemps à suivre une voie pour en atteindre la maîtrise !

Elles ne prennent pas le temps de développer un réseau de contacts, d’accumuler les connaissances, l’expertise, la richesse etc… pour créer une différence.

Elles auraient pu l’expérimenter si elles s’étaient donné la peine de maintenir le cap dans la même direction pendant une période suffisamment longue.

Battement-aile-papillon-perseverance

Le battement de l’aile du papillon égoïstement conscient

Battement-aile-papillon-egoisme

A présent, reprenons le battement de l’aile du papillon au niveau de l’abeille.

Imaginez que l’ouvrière butineuse décide de modifier son comportement:

Au lieu d’aller paresseusement voler de fleur en fleur, elle se rendrait compte qu’elle pourrait tirer plus de profit en dehors et en profitant d’opportunités nouvelles.

Par exemple, elle déciderait d’utiliser la production d’oxygène, de nourriture en vue de  prendre le contrôle de la plante et toutes les choses vivantes sur la terre.

Je suis certain que la terre ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui !

Quand l’argent devient la raison pour laquelle nous faisons les choses, nous pouvons aisément compromettre qui nous sommes et ce que nous voulons être.

Mais si l’argent devient « l’effet secondaire » de ce que nous aimons faire, alors, nous sommes congruents avec nous-mêmes !

Le battement de l’aile du papillon est notre modeste contribution

La théorie de Buckminster Fuller, célèbre architecte stipule que notre travail ne consiste pas à faire de l’argent.

Notre travail consiste à ajouter de la valeur pour les autres.

L’architecte futuriste pensait que 70% des emplois sur terre ne constituent aucun apport dans la vie de nos semblables.

Beaucoup font de l’argent à partir de l’argent ou font du vent en bougeant des papiers d’un bureau à un autre.

La clef est l’équilibre. Le fait de travailler seulement pour l’argent pour soi-même et sa famille uniquement représente un déséquilibre.

Il est tout autant néfaste de travailler pour les autres au détriment de soi-même et de sa famille.

Pendant que vous occupez votre travail actuel, voyez comment vous pouvez procéder pour apporter votre contribution pendant votre temps libre ou dans votre métier.
Vous êtes ici pour une raison précise !

Trouvez un objectif qui tire les personnes vers le haut ou bénéficie à notre planète terre.
Un engagement pour lequel vous pouvez vous engager pendant au moins 20 ans.

Ainsi, la pollinisation des fleurs est ce qui permet à la plante de se reproduire et par conséquent favorise la production d’oxygène, de nourriture.

Si le cycle est accompli à bon escient, il contribue à éliminer le réchauffement global et à rendre la vie possible et agréable pour tous les êtres vivants sur la terre.

De notre côté, la contribution de notre site Bouger la Vie au battement de l’aile du papillon s’effectue par l’efficience de notre méthode de réinformation cellulaire spontanée M2P Champ Informationnel.

Battement-aile-papillon-mission

Comment accomplir son battement d’aile du papillon générateur d’effets secondaires

Si vous vous sentez encore perdu et ne savez pas comment établir ce type d’objectif qui vous permettra de donner votre contribution aux autres et à notre planète terre en toute simplicité, voici les actions à poser : 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire