RSS
 

Vivre et travailler autrement

Logo Bouger la Vie conscience en harmonieVIVRE
ET TRAVAILLER
AUTREMENT

 


QUAND LA TV DU SERVICE PUBLIC RIME AVEC IDYLLIQUE…

Les 35 minutes de vidéo que vous allez visionner dans un instant sont rééllement rafraichissantes et régénérantes, de par leur contenu et aussi avec leur ton particulier si loin du formalisme journalistique formaté et de  ses codes et consensus habituels.

Nous devons ces "carnets d'utopie" à Michel Mompontet qui a oeuvré entre  2007 et 2012, dans l'émission 13h15 le samedi, juste à la fin du journal télévisé de France 2, avec ses 209 chroniques intitulés "Mon oeil". Ce dernier avait choisi d'arrêter ce programme,  après les dernières éléctions présidentielles. Le revoici donc régénéré et plus en forme que jamais.

La manière dont sont traités les sujets est digne du  regard caméra d'un artiste qui pose un regard juste et bienveillant sur les humains, sans jamais oublier un petit zeste de dérision.

Merci pour l'optimisme et la bonne humeur nonchalante et bien française qui s'exprime à travers votre caméra, Monsieur Mompontet.

LES SUJETS DE CES CARNETS D'UTOPIE PAS SI UTOPIQUES QUE CELA…

Des sujets sur des initiatives simples et qui coulent naturellement pour recycler nos déchets et pour travailler autrement dans l'entreprise.

Ce reportage est tellement contagieux que vous allez vous dire: "Mais pourquoi n'y avais-je pas songé avant ?" et si moi aussi, je mettais en application ces idées "simples comme bonjour" dans mon quotidien !

Nul doute que vous serez inspiré pour agir à votre tour, découvrant des réponses évidentes à des questions liées à votre vie quotidienne. Remarquez à quel point les êtres humains peuvent se donner la main, quand la compétition fait place à la coopération naturelle, celle que l'on ressent dans son Coeur.
 
Le fleuron de ce premier volet des "carnets d'utopie" est sans consteste  La SAPO,  SociétéTravailler autrement Anonyme à Participation Ouvrière, avec d’un côté des actionnaires financiers et de l’autre des actionnaires ouvriers, une solution alternative ancrée dans les réalités d'aujourd'hui et qui est en quelque sorte une recherche du juste équilibre. Elle abolit la compétition professionnelle remettant au goût du jour le plaisir dans le travail,  permettant à chacun d'y trouver sa place.

QUELQUES CITATIONS…

 Marc: « Tout le monde passe un temps significatif dans le boulot. Alors si le boulot, tu le déconnectes de la vie, qu’est-ce que tu fais de ta vie ? Le travail, c’est un lieu de vie comme un autre. Nous tous, il faut qu’on soit maître de la vie qu’on y injecte et de la qualité de vie qu’on veut en retirer. Après, c’est à nous à la construire. ».

Philippe: « l’inconvénient, c’est que l’on a une société qui est fondée sur le tryptique Liberté/ égalité/ fraternité et derrière on a mis en place des systèmes comme une démocratie dans notre vie quotidienne. On l’admet pour tout, mais on ne l’admet pas pour le travail c’est-à-dire qu’une bonne partie de notre vie, elle ne se vit pas de façon démocratique. Elle se vit sous la contrainte d’un contrat de travail : j’accepte de donner du temps, de ma vie, de mon énergie contre de l’argent et pour le reste, je ferme ma gueule.

Vivre autrementMarc, le dernier arrivé dans l’entreprise. Ingénieur formé à l’Institut Français du Pétrole, il a toujours été son propre patron, gagnant parfois en une journée beaucoup plus que ce qu’il gagne actuellement en 1 mois. « L’argent n’était plus suffisant pour acheter ma conscience. Je perdais mon temps. »…« Pour moi, c’est un miracle permanent qu’une entreprise comme ça puisse exister. Par rapport à tout ce que je connais,…, 20 personnes autour d’une table pour prendre une décision, on se dit que ça ne peut pas aboutir avec ce processus. Et pourtant, ça marche, le respect entre les gens, le fait que les gens acceptent de travailler pour le même salaire quelle que soit leur expérience, leur titre ou leur diplôme. Ici, il y a des gens qui sont là depuis 25 ans, d’autres depuis 2 ans, et tout le monde a le même salaire, et personne ne le remet en question. Et je trouve ça assez remarquable.  Ça me plaît… » 

Philippe « Je voudrais rajouter que l’on n’est pas des exceptions, mais on ne les voit pas forcément c’est-à-dire qu’il y a plein d’endroits, de gens qui se posent à peu près les mêmes questions et qui fonctionnent aussi de cette façon là. Pas, tout à fait de la même façon, chacun, un peu à sa sauce… On n’est un peu anormaux au sens statistique du terme, mais pas complètement… Simplement, ça ne se voit pas, ce n’est pas très médiatisé, mais ça existe. »

Agnès« Je pense qu’en France et partout ailleurs, il y a plein d’exemples de gens qui font, qui essayent, parfois ratent, mais parfois réussissent.  Du coup, ces choses-là sont peu visibles. Pour autant, je pense qu’il y en a vraiment, vraiment beaucoup. »
 
Ainsi, Il appartient à chacun d'entre nous de "donner du sens à sa vie au quotidien".


EPISODE 2: LA VERITABLE DEMOCRATIE PAR LE PEUPLE…
UNE UTOPIE POURTANT REELLE !

Ce deuxième épisode ressemble à s'y méprendre au  petit village gaulois qui résiste à l'invasion romaine…
Nous voici en Espagne, à quelques kilomètres de Séville (Andalousie) où est situé  la ville de Marinaleda.
Un village où le droit au logement a été résolu par les maisons auto-construites dont le loyer s'élève à 15 € par mois. Résultat: 0% de Sans-abris et 5% de chômage pour faire mentir les statistiques nationales de crise qui ne s'appliquent pas à Marinaleda.
Et si la politique de ce village devenait contagieuse… A visionner absolument, tout cela fait chaud au coeur et donne à chacun et chacune un espoir justifié…

RETOUR HAUT DE PAGE

 

Réagissez

 

 
  1. Sabine Ferguson

    3 mars 2013 à 19 h 00 min

    MAIS BIEN SUR!! Quand vous travaillez, vous oeuvrez à la vie, pour la vie, la vôtre et celle des autres. Comment at-ton pu dévaloriser cela????

     
 

Canonical URL by SEO No Duplicate WordPress Plugin