RSS
 

Une autre idée de la croissance

Logo Bouger la Vie conscience en harmonieUNE AUTRE IDEE

DE LA CROISSANCE

 

Nous sentons tous, au plus profond de nous que le type de société dans lequel nous vivons a atteint  ses limites…

Dans le monde d'aujourd'hui, à quoi sert de continuer à mesurer notre existence en termes de points de croissance, de PIB et autres notions  économiques qui semblent déjà  appartenir au passé par rapport au monde qui s'ouvre à nous ?

Les mouvements citoyens en France et notamment, Les Indignés* tels que présentés par les médias traditionnels, semblent si embryonnaires et peu cohérents qu'il m'a semblé essentiel de vous présenter un dossier ouvert sur la croissance vue autrement, avec un autre regard, plutôt orienté ccopération et cerveau droit, dont les idées semblent prometteuses pour l'avenir de nos enfants (et j'ose l'espérer, un peu le nôtre aussi !).

C'est aussi un moment où les structures "de l'Europe des 17"  semble être remise en question, à juste titre, à cause de son obligation de nivellement obligatoire par des "critères communs" d'ordre socio-économique. Ces derniers s'appliquent au détriment de l'identité propre à chaque pays, par rapport à son héritage séculaire, sa culture propre et ses habitants.

Ce dossier ouvre des perspectives qui sortent des sentiers battus et qui sont inspirants quand on veut bien se donner la peine de ne pas les considérer comme des utopies.Et si  l'erreur résidait dans le modèle sociétal que nous vivons quotidiennement ?

La décroissance n'est pas seulement un mouvement d'ordre simplement écologique. Il représente un autre regard sur la vie en général, sur la société mais aussi sur l'individu.

20% de la population mondiale consomme 86% des ressources naturelles, dont la moitié a déjà disparu en un siècle (il faudra beaucoup moins de temps pour épuiser le reste).

500 milliard de dollars sont investis dans la publicité à travers le monde sans que pour autant que l'utilité pour l'évolution de l'humain soit démontrée !

La décroissance, ce n'est pas faire la même chose en moins.
La terre ne peut absorber chaque année l'équivalent de plus de 3 milliards d'équivalent carbone.
Hors, Depuis 1970, ce niveau est dépassé puisque l'on en était en 2007 à 6,7 milliard d'équivalent carbone.
Cela correspond à 500 kg d'équivalent carbone par habitant. 500 kg c'est l'équivalent d'un vol Paris-New-York.
Si je dépense 500 kg, je prends la part des plus faibles ou des générations futures.
Pour inventer des nouveaux usages, il faut sortir de la société de consommation.
Cela nous apporte une croissance de notre dimension psychologique, sociale favorisant les liens sociaux, culturels philosophiques et spirituels. Serge Latouche appelle celà  la "Décolonisation de l'imaginaire",

A cet effet, il est nécessaire de relocaliser car si la démocratie a un sens, elle est locale.
Il est indispensable de retrouver la gratuité et aussi  l'usage et le mesusage car par exemple pourquoi payer le même prix l'eau pour boire ou l'eau pour remplir sa piscine?

en lisant ces lignes, Vous en savez déjà plus sur un nouveau produit: "Le shampoing conditionneur qui nettoie la tête en profondeur jusqu'à la racine des idées".

Reconstruire nos identités, cela  ne veut pas dire revenir en arrière, c'est surtout sortir des "béquilles identitaires" et arrêter que nos enfants se définisssent par des marques, le fric, le paraître.
Le bonheur n'est pas le PIB. Il représente plutôt la réhabilitation de l'homme pluridimensionnel.

Renaître pour retrouver la saveur des choses, c'est aussi ne pas exclure la mort et la maladie, se libérer le la peur et dynamiser l'instant présent, c'est en quelque sorte redonner un sens à nos vies.

 


 

FILM: Simplicite volontaire et decroissance (3 opus) 

Film sur la décroissance réalisé par Jean-Claude Decourt,
entièrement auto-produit et plus que jamais d'actualité !

Avec des interventions de : Jean-Claude Besson-Girard, Paul Ariès, Serge Latouche, José Bové, S. George…

VOLUME 1: RÉFLEXIONS

VOLUME 2: AUTRES REFLEXIONS ET "PAS DE CÔTÉ

VOLUME 3: CHANGER ET CHANGER LE MONDE

 


Le Mouvement Zeitgeist et le projet Vénus
initié par Jacque FRESCO

LE "PROJET VENUS" : UNIR LES NATIONS AFIN QU'ELLES PRENNENT SOIN DE TOUS LES ELEMENTS DE LA TERRE.
de Jacque Fresco designer industriel, ingénieur social, auteur, futuriste et inventeur américain
LE PRINCIPE D'UNE ECONOMIE BASEE SUR LES RESSOURCES QUI DONNE ACCES A L'ABONDANCE POUR CHACUN
par un système de management des ressources et de la production planétaire

Visionnez cette vidéo exceptionnelle qui est un montage que j'ai réalisé à partir de la vidéo originales de 2h40 pour la ramener à 45 minutes environ.
Le contenu vaut vraiment la peine d'y consacre du temps !

Un petit avant goût de la vidéo !

1. Identifier et localiser nos ressources de tous types
2. Faire un suivi pour ne pas manquer. Cela s'appelle "l'équilibre dynamique", celui  qui permet la régénération naturelle par la "théorie de l'interconnectivité de tous les systèmes". L'idée est de créer un système global de management des ressouces sur la planète.
3. Production: Optimiser la production par la "préservation stratégique" des ressources et en appliquant une "sécurité stratégique" pour éviter les ressources nuisibles à l'être humain et à l'environnement telles que les énergies fossiles.

Favoriser la stratégie de l'efficacité: Créér des produits durables et recyclables. Pour les technologies qui évoluent à un rythme rapide, tels que les ordinateurs, une mise à jour matérielle et standardisée sera possible car prévue au moment de  leur conception initiale.
4. La Distribution: Elle serait reliée à notre système de ressources
Localiser la production par une stratégie de proximité
La production est établie en fonction des demandes des citoyens et de leurs besoins (on ne crée donc plus de besoins artificiels)
Les produits dont on a l'usage que 45 minutes par jour pourraient être partagés selon le même principe que les livres d'une bibliothèque.

la science et la technologie seraient mises au service de l'humain afin de favoriser l'harmonie avec la nature en fonction des besoins humains

LA VILLE IDEALE

Dessinée selon un cercle, avec recyclage des déchets automatisé, tous comme les transports.
En raison de l'état des terres à l'heure actuelle, la culture se ferait hors-sol de manière biologiques, selon, le principe des "fermes verticales",propres et propices à l'abondance des récoltes. (voir image ci-dessous)
Les énergies utilisées seraient toutes renouvelables et rassemblées dans un système intégré. La production des biens serait mécanisée par les avancées technologiques comme "l'impression en 3D automatisée" ou le "contour crafting" appliqué à l'industrie automobile.
LE CHOMAGE est aujourd'hui croissant et il est lié à l'évolution de l'efficacité de la technologie. On peut parler d'un chômage technologique. Le secteur tertiaire qui emploie 80% de la poppulation aux Etats-Unis est aussi menacé par l'automatisation (caisses automatiques, robotique, domotique). De ce fait, les consommateurs ont de moins en moins d'argent pour acheter quoi que ce soit, malgré l'abaissement des coûts.
L'idée est d'arrêter le principe de l'échange du salaire contre le travail car dans une économie basée sur les ressources, il n'y a pas de système monétaire marchand, pas d'argent.
Au niveau de la motivation, on pourrait penser que les personnes ne vont plus vouloir faire quoi que ce soit et s'avachir: Au contraire, quand il s'agit d'ingéniosité et de création, l'expérience a montré que l'argent n'est pas la motivation car c'est la création qui est la récompense. L'argent est la motivation du travail vécu à contrecoeur comme un sacrifice.
La suppression du système monétaire, une fois les nécessités de la vie satisfaites à tous les niveaux va abaisser de 95% le taux de criminalité puisqu'il n'y aura plus rien à voler, détourner, escroquer ou autre.

Jacque Fresco explique dans ses autres conférences, à quel point l'environnement social, culturel, familial génére un comportement formaté . C'est pour lui,  une cause fondamentale des perturbations inhérentes à chaque humain, puisqu'il existe une multitude d'environnements, donc de conditionnements. Il nous faut donc revoir l'environnement qui influence l'ensemble de nos choix et ne nous permet finalement pas d'exprimer notre libre-arbitre. Nous sommes des victimes de notre culture, sous toutes ses formes.
Il explique aussi que la plupart des écoles ne nous apprennent pas comment vivre et trouver un sens à notre vie. Elles ne nous enseignent pas non plus, comment exprimer un désaccord, sans nous mettre en colère, alors que c'est ce dont nous avons le plus besoin.

A Noter : Jacque Fresco et le projet Vénus ont été apparentés  par certains détracteurs à une secte liée à Raël. Le document à télécharger ici a  pour but de se faire sa propre opinion

 

DES LIENS POUR ALLER PLUS LOIN…

"Démocratie Réélle maintenant" avec des podcasts sonores en temps réél du mouvement des indignés en France et autres documents vidéos

http://paris.reelledemocratie.net et cliquez aussi sur l'image à gauche pour accéder directement aux podcasts audio

SUR BOUGER LA VIE


LES LIVRES SUR LE SUJET

RETOUR HAUT DE PAGE

 

Réagissez

 

 
  1. bourguignat geraldine

    1 décembre 2014 à 16 h 16 min

    Ce type d’article est toujours bon à prendre!

     
 

Canonical URL by SEO No Duplicate WordPress Plugin